«Risible». Pour Shakeel Mohamed, les allégations de complot contre les journalistes de La Sentinelle ne tiennent pas la route. Hussein Abdool Rahim, explique l’avocat, l’a approché le 8 septembre avant de prendre contact avec ces derniers. Les faits qu’il lui a relatés, poursuit Shakeel Mohamed, sont similaires à ceux contenus dans l’affidavit que le parieur a juré, quelques jours plus tard, avec l’aide de ces journalistes.

Shakeel Mohamed s’est rendu volontairement aux Casernes centrales, ce vendredi 29 septembre. Il estime que l’enquête sur l’affaire Bet365 ne doit pas négliger le fait que Ravi Yerrigadoo, alors Attorney General, a admis avoir signé une lettre en faveur d’Abdool Rahim.

L’ex-Attorney General est d’ailleurs de nouveaux aux Casernes centrales, aujourd’hui, pour les besoins de l’enquête.

La valse des politiciens a aussi vu l’arrivée, ce matin, de Roshi Bhadain. Que le parieur professionnel allègue avoir comploté, aux côtés des journalistes de La Sentinelle, pour «faire tomber Yerrigadoo».