L’Agence française de développement (AFD) renouvelle son engagement auprès de la Commission de l’océan Indien (COI) et ses Etats membres pour lutter contre le changement climatique. L’enveloppe est d’une valeur d’un million d’euros.

Les deux parties ont signé un protocole d’entente concernant la mise en œuvre des «contributions prévues déterminées au niveau national» présentées, en décembre 2015, lors de la COP21, à Paris. Et cela à travers la facilité Adapt’Action.

Pour Hamada Madi, secrétaire général de la COI, cette signature ouvrira d’autres horizons dans le domaine du changement climatique. L’aide devrait financer un programme de formation de haut niveau quant à l’utilisation des modèles de simulation climatique. Mais aussi des études préparatoires, l’une sur les écosystèmes côtiers et l’autre sur le renforcement des services météorologiques et climatiques.