«Lady Sarojini, c’est mon problème.» Sir Anerood Jugnauth a préféré lancer une boutade à une question sur la présence de son épouse dans la délégation officielle à la Cour internationale de justice, la semaine dernière. Maurice et d’autres pays étaient à La Haye pour les présentations orales suivant l’avis consultatif demandé sur l’excision des Chagos.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth explique, pour sa part, que lady Sarojini était au Pays-Bas pour soutenir son époux.