Plus aucune charge provisoire ne pèse contre Navin Ramgoolam. La dernière, pour blanchiment d’argent, a été rayée en Cour de Curepipe ce lundi 28 août.

Cette décision de la magistrate Meenakshi Bhogun, relève Gavin Glover, fera date. Elle servira notamment à ceux qui sont sous le coup de charges provisoires «qui sont utilisées malheureusement un peu trop souvent pour contrer la liberté des Mauriciens», a fait valoir le Senior Counsel, qui défend le leader du Parti travailliste.

Navin Ramgoolam n’est pas pour autant sorti d’affaire. «Ce n’est qu’une petite bataille qu’on a gagnée aujourd’hui», a déclaré Gavin Glover à l’issue de l’audience, cet après-midi. Le bureau du Directeur des poursuites publiques ayant indiqué qu’une charge formelle sera logée contre l’ex-Premier ministre d’ici septembre. «Nous restons vigilants», a indiqué Gavin Glover.

L’avocat principal de Navin Ramgoolam avait présenté une motion pour la radiation des charges provisoires contre son client. Pour Glover, celle-ci n’avait plus lieu d’être plus de deux ans après que la charge provisoire avait été logée.