La page de l’alliance MMM-MSM étant tournée, le leader des mauves évoque désormais les deux seuls choix possibles. Aller seul aux prochaines élections ou conclure une alliance avec le parti de Navin Ramgoolam. Paul Bérenger explique que la question sera débattue autant de fois que nécessaire dans les instances du MMM et que tous les militants auront l’occasion de s’exprimer sur le sujet avant que la décision finale ne soit prise.

Bérenger a affirmé aujourd’hui qu’il ne rencontrera Ramgoolam officiellement qu’après la finalisation du projet de loi sur la réforme électorale. Toutefois, mis en présence de la dernière ébauche, le leader de l’opposition dit sa satisfaction générale sur le texte. Tout en se félicitant de la solution qui a été trouvée pour s’assurer de la présence d’une opposition parlementaire même si, seul, aucun parti n’arrive à obtenir les 10% de suffrages nécessaires pour être éligible à la proportionnelle.