Follow Us On

Slider

C’est un prestataire de service externe aux compagnies aériennes qui prend en charge les personnes handicapées à partir du moment où elles s’apprêtent à embarquer sur un avion. Mais les personnes à mobilité réduite relèvent certains manquements au niveau du service offert à partir du point d’enregistrement. Jean-François Favory, de l’organisation non-gouvernementale (ONG) Droits Humains océan Indien (Dis-moi), pense que le personnel d’Air Mauritius ne sait pas comment prendre en charge les personnes handicapées.

Il dresse la comparaison avec le personnel médical, chargé d’accompagner les personnes à mobilité réduite. «Parfois les employés d’Air Mauritius me demandent de marcher jusqu’au point de départ», se désole Jean-François Favory, «pourtant je suis paraplégique». Le handisportif déplore que c’est dès l’enregistrement que les tracasseries commencent souvent avec la compagnie d’aviation nationale.

Ils manquent de compassion, estime Jean-François Favory. Selon lui, le personnel d’Air Mauritius a besoin d’une formation adéquate pour mieux s’occuper des personnes handicapées. Car selon lui, le niveau des employés du prestataire de services externe, est lui bon.

Contacté, le responsable de la communication d’Air Mauritius nous indique que le «personnel est bien formé pour appliquer les procédures». De plus, l’assistance médicale prodiguée par la compagnie aérienne est conforme à la réglementation et aux normes internationales, assure Prem Sewpaul. Air Mauritius a recours à un service spécialisé pour les personnes à mobilité réduite, à Maurice, comme dans tous les aéroports qu’elle dessert.

Tous les mois, environ 2 000 personnes utilisent les fauteuils roulants pour accéder aux sièges des avions d’Air Mauritius. Un appel d’offres pour la gestion de ce service est actuellement en cours à la compagnie aérienne. Le prestataire choisi devra fournir fauteuils roulants, civières et gérer les cylindres d’oxygène et les défibrillateurs.

Facebook Comments