Des policiers dans la rue pour réclamer leurs droits ? Cela n’était encore jamais arrivé jusqu’ici mais pourrait bien devenir réalité. La mise en garde vient de l’inspecteur Jaylall Boojhawon, président de la Police Officers Solidarity Union. Celui-ci s’insurge contre les conditions de travail des policiers.

A Belle-Rose/Quatre-Bornes, selon lui, des officiers se retrouvent à faire des heures supplémentaires dans le cadre la partielle sans pour autant être rémunérés pour ces extras. On ne leur fournirait pas non plus de transport pour rentrer chez eux alors qu’ils terminent leur service tard, selon Boojhawon. Et  que, par ailleurs, des policiers sont postés aux domiciles des ex-présidents de la République.

«Enough is enough», a déclaré l’inspecteur lors de son point de presse ce vendredi 20 octobre. Jaylall Boojhawon compte écrire au Commissaire de police, contre qui il n’a pas été tendre, afin d’obtenir l’autorisation pour une marche pacifique.

Nous avons sollicité le service de relations presse de la police pour un commentaire.