Raj Dayal est actuellement en Cour de district de Port-Louis. Il devrait être inculpé, selon son avocat Ajay Daby, sous une charge provisoire de « bribery by public official », selon la section 4 de la Prevention of Corruption Act. L’homme de loi a aussi indiqué qu’a priori, la police ne devrait pas objecter à la remise en liberté sous caution de l’ex-ministre de l’Environnement.

Section 4 prevention of Corruption act

Raj Dayal fait face à des allégations de corruption de la part de Patrick Soobhany. Cet homme d’affaires allègue que Dayal, alors ministre de l’Environnemen, lui aurait promis de débloquer son projet immobilier en échange d’une contribution pour l’achat de sacs de pigments pour la fête Holi.