Ils étaient une trentaine à écouter avec attention les explications de la police pour gérer les passagers violents ou même prévenir qu’on en arrive à cette étape. C’est au dépôt de la National Transport Corporation de La Tour Koenig que la police du transport a sensibilisé les receveurs et chauffeurs, ce 19 avril.

Toutefois, les receveurs notamment déplorent le manque de présence policière sur les lignes sensibles. Ils expliquent également être souvent seuls face à l’agressivité de certains passagers. Les autres passagers des bus refusant souvent de témoigner à la police quand ils ne quittent tout simplement pas le bus pour éviter des ennuis.