Quelque 27 400 plants de cannabis partis en fumée. L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a procédé à leur destruction aujourd’hui, dans le cadre d’un exercice qui a lieu régulièrement. L’incinération s’est effectuée sous la supervision du DCP Bhojoo, en présence d’officiers de l’ADSU, du Forensic Science Laboratory, de la Mauritius Revenue Authority et de la Helicopter Squadron.

Comme l’explique l’ASP Imambaccus, ces plants ont été saisis comme preuves lors d’opérations de déracinement. Ils sont éliminés quand aucun suspect n’a été inculpé ou que l’accusé est décédé au moment du procès.