Employé de Froid des Mascareignes, Hansraj Jogee a été licencié le vendredi 3 juillet. Pour la Port Louis Maritime Employees Association (PLMEA) dont il était aussi le principal délégué auprès de son ex-employeur, il ne fait aucun doute que Hansraj Jogee a été renvoyé à cause de ses activités syndicales. Ce dernier a d’ailleurs fait une déposition en ce sens à la police du port, vendredi dernier.

Ce licenciement, affirme Ashok Subron, porte-parole de la PLMEA, intervient à un moment où les travailleurs de cette compagnie qui fait partie de l’IBL Seafood Hub, « s’organisent pour négocier leurs salaires et conditions de travail ». Suspendu pendant deux mois suite à une protestation contre une nouvelle mesure que ses collègues et lui estimaient aller à l’encontre des règles de Health & Safety, explique Ashok Subron, Hansraj Jogee a été présenté devant un comité disciplinaire « bidon » pour son attitude jugée violente par la direction.

La PLMEA lance un appel au board d’IBL afin que leur filiale « rectifie le tir et ouvre le dialogue ». Le syndicat compte adresser un courrier demain à la direction de Froid des Mascareignes pour faire appel de sa décision dans le cas de Hansraj Jogee et demander sa réintégration. Mais aussi pour notifier la compagnie que dès lundi prochain, ses employés « ne donneront plus leurs empreintes digitales ». Ce samedi est prévu un vote des employés sur « les actions syndicales à prendre ». D’ores et déjà, Ashok Subron annonce un « grand rassemblement des employés du port » pour le 25 juillet si Hansraj Jogee n’est pas réintégré.

Le syndicat fait aussi appel à Soodesh Callychurn, ministre du Travail, à son collègue de l’Economie océanique Prem Koonjoo et au Grand argentier Vishnu Lutchmeenaraidoo. Une enquête, soutient la PLMEA, doit être ouverte sur les « agissements » au sein de Froid des Mascareignes. D’autant que selon Ashok Subron, d’autres délégués syndicaux ont subi des pressions.

Photo : Hansraj Jogee (à g.) aux côtés de Ashok Subron (au centre).