C’est une mesure essentielle pour limiter l’impact des gaz à effet de serre, estime le ministre de l’Environnement. L’opération de mise en terre de 2 milliards de plantes, qu’il avait annoncée précédemment, se précise. Ainsi, cet exercice sera étalé sur une période de dix ans, en espérant que chaque citoyen fasse des efforts à son niveau.

C’est ce qu’a déclaré Raj Dayal, aujourd’hui, lors de sa conférence de presse bilan à la suite de sa participation au Sommet du Climat, à Paris, il y a quelques jours. Le ministre de l’Environnement est longuement revenu sur les termes de l’accord. Entouré de Laurent garnier, ambassadeur de France, Hélène Echevin, présidente de la Mauritius Chamber of Commerce and Industry, et Francisco François, Privat Parliamentary Secretary.