«Nous sommes dans un cycle favorable», affirme Renganaden Padayachy, de la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice (MCCI). Celle-ci prévoit d’ailleurs une embellie : une situation économique favorable pour Maurice: 4,4% de croissance du produit intérieur brut réel en 2018. Le taux d’inflation devrait passer à 3,8%.

Le manager de l’Economic Analysis & Industry Division de la MCCI note que le taux d’inflation en 2015 et 2016 tournait autour d’1%, ce qui représentait «un danger» pour l’économie mauricienne. Car selon Renganaden Padayachy, cela démontrait que l’économie opérait «en dessous de son potentiel».

Quant au taux de chômage, la MCCI prévoit qu’il baissera de 0,2% en 2018, pour passer à 6,8%. Un taux qui se rapproche de plus en plus du «taux naturel» pour le pays (le taux naturel étant le taux du chômage à long terme qui est de 5% pour Maurice). Ce qui pousse Renganaden Padayachy à dire qu’il est impératif de «réfléchir comment acquérir des talents et compétences» qui ne sont pas présents à Maurice.

La MCCI  a présenté, ce jeudi 30 novembre, ses perspectives économiques pour 2018.