Il est probable que le taux de croissance pour 2016 soit de 3,4%. Et d’à peine 0,3% de plus l’année suivante. C’est ce que prévoit la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice (CCIM) si les mesures du Budget 2016-2017 ne sont pas mises en œuvre rapidement.

Il y a eu un regain de confiance au niveau du secteur privé, a relevé Azim Currimjee, président de la CCIM, avec la nomination d’un ministre des Finances en mars dernier.

Outre une analyse de la conjoncture économique actuelle, la CCIM a aussi présenté ses propositions pour relancer la croissance. Avec, entre autres, une baisse du taux repo.

Lire l’intégralité des Perspectives économiques 2016-2017 de la CCIM.