Emmanuelle Béart et Rani Mukerji à Maurice ? Elles seront au rang des invités de marque sur le tapis rouge de la Mauritius Cinema Week dans moins de deux semaines. Acteurs et réalisateurs de renom célébreront, pendant quatre jours, des œuvres du cinéma asiatique et occidental. L’occasion, espèrent les organisateurs, de mettre également en avant l’industrie créative du pays et nos atouts pour le tournage de films et séries.

Cette fête du cinéma, du 5 au 8 octobre, s’inscrit dans le cadre des célébrations des 50 ans d’indépendance de Maurice.

Sous le thème «East meets West», une vingtaine de films seront projetés. Allant de 12 Years A Slave à Rang de Basanti en passant par Baahubali, Loving ou encore Un cœur en hiver… Une programmation qui met en avant des combats pour la liberté et l’indépendance. Deux longs-métrages mauriciens sont aussi à l’affiche : Les enfants de Troumaron, adapté du roman Eve de ses décombres d’Ananda Devi ; et Lonbraz kann de David Constantin.

Depuis Chandi Sona (également à l’affiche) de Sanjay Sona, premier film tourné à Maurice il y a environ 40 ans, le pays a accueilli de nombreux tournages. Que ce soit pour des films de fiction, des documentaires ou des séries télé. Le tournage de Serenity, avec notamment Matthew McConaughey et Anne Hathaway, vient démontrer le potentiel pour Maurice de se positionner sur la carte internationale du cinéma, a souligné Nando Bodha, président du comité organisateur des 50 ans d’indépendance du pays.

Approuvé sous le Film Rebate Scheme, ce film à gros budget hollywoodien contribue environ Rs 630 millions à l’économie mauricienne, souligne le Board of Investment, co-organisateur du festival avec la Mauritius Film Development Corporation. Sans compter les emplois créés directement et indirectement. Le festival veut ainsi mettre en avant ce plan, sous lequel 83 films ont été tournés en partie ou entièrement chez nous, et promouvoir le pays comme destination de tournage. Si tout se passe bien, le prochain James Bond pourrait figurer des paysages mauriciens.

Les films à l’affiche

Si le calendrier de diffusion des films n’a pas encore été communiqué, la programmation est connue :

● 12 Years A Slave de Steve McQueen ● A United Kingdom d’Amma Asante ● Amistad de Steven Spielberg ● Cry Freedom et Gandhi de Richard Attenborough ● Mandela: Long Walk to Freedom de Justin Chadwick ● Queen of Katwe de Mira Nair ● Rang de Basanti de Rakeysh Omprakash Mehra ● Baahubali: The Beginning et Baahubali: The Conclusion de S. S. Rajamouli ● Chandi Sona de Sanjay Khan ● Hum de Mukul S. Anand ● Un cœur en hiver de Claude Sautet ● Loving de Jeff Nichols ● The Zookeeper’s Wife de Niki Caro ● Xuan Zang de Jianqi Huo ● Monkey King: Hero is Back de Tian Xiao Peng ● Viceroy’s House aka Partition 1947 de Gurinder Chadha ● Chef de Raja Menon ● Les enfants de Troumaron de Harrikrisna et Sharva Anenden ● Lonbraz kann de David Constantin

Les prix

Maurice honorera deux grandes actrices du cinéma français et hollywoodien avec un Outstanding Contribution to Cinema Award : Emmanuelle Béart, actrice française qu’on ne présente plus ; et Rani Mukerji, actrice bollywoodienne célébrée.

Les maîtres de cérémonie

 Kabir Bedi, autre star bollywoodienne qui a aussi fait une belle carrière en Occident et au théâtre ; et l’actrice française Angélique Thomas,

Les invités

  • De Bollywood : Sanjay Khan, Romesh Sharma, Rakeysh Omprakash Mehra, Suresh Oberoi, Vivek Oberoi, S.S. Rajamouli, Shobu Yarlagadda
  • D’Angleterre : Amma Asante, Justin Chadwick, Guy Hibbert
  • De France : Nicole Garcia
  • D’Afrique du Sud : Sthandiwe Kgoroge, Tony Kgoroge

Le programme

    • 5 octobre : Soirée d’ouverture au Château de Labourdonnais
    • 6 et 7 octobre : Des masterclass sur l’écriture de film, la réalisation, mais aussi la postproduction et la distribution
    • 7 octobre : Soirée de l’Outstanding Contribution to Cinema Award Ceremony
    • 8 octobre : Soirée de clôture aux Ruines de Balaclava

Le site

www.mauritiuscinemaweek.mu