Annoncée il y a trois mois, la fusion est désormais officielle. La MauBank a démarré ces activités, ce lundi 4 janvier, suite à la fusion de la National Commercial Bank et de la Mauritius Post and Cooperative Bank Ltd. Pour Vishnu Lutchmeenaraidoo, la MauBank peut devenir « la 2e banque du pays ». A condition que ses 750 salariés « travaillent ensemble ».

Le CEO de la nouvelle entité a d’ailleurs tenu à saluer son staff, qui a travaillé durant la période du Nouvel An pour que l’ouverture, aujourd’hui, se passe bien. « L’intégration a été possible, soutient Sridhar Nagarajan, parce que les employés ont accueilli positivement ce changement. »

Sur les 37 succursales à Maurice et à Rodrigues, 10 seront dédiées aux petites et moyennes entreprises. Celles-ci étant destinées à devenir, « dans cinq ans, la colonne vertébrale du pays », prévoit le ministre des Finances.

De fait, la « première mission » de la MauBank, explique Vishnu Lutchmeenaraidoo, est d’encadrer les entrepreneurs, surtout les jeunes, et de les soutenir en amont et en aval dans leurs projets. Pour être considérés, ceux-ci devront se retrouver dans les « secteurs prioritaires » identifiés – à l’instar de l’agriculture bio ou encore en recherche et développement –, être novateurs, poursuit le ministre des Finances.

La seconde mission de cette institution bancaire est l’ouverture sur l’international. En particulier le continent africain, avance le ministre des Finances. Tandis que le troisième axe de ses activités à consolider est le retail banking.

Lutchmeenaraidoo a, par ailleurs, tenu à rappeler que 2015 a été l’année durant laquelle « les graines du développement économiques ont été mises en terre ». En jetant notamment les bases des trois grands axes de l’orientation économique du pays, à savoir l’économie océanique, le maritime hub et l’expansion vers l’Afrique. En 2016, assure-t-il, « nous commencerons la récolte ».