Leurs revenus modestes ne seront pas un frein à la poursuite de leurs études. Les noms de ces 24 collégiens, choisis en fonction de leurs résultats mais aussi de critères sociaux, viennent s’ajouter aux 45 lauréats proclamés en février dernier.

16 d’entre eux sont classés parmi les 500 premiers suite aux examens du Higher School Certificate de 2015 et viennent de familles dont les revenus ne dépassent pas Rs 12 000 par mois. 8 boursiers sont, eux, issus de familles dont les revenus mensuels ne dépassent pas Rs 6 200.

Ils pourront poursuivre leurs études à Maurice ou à l’étranger, pour une durée maximale de quatre ans. Il y a toutefois un plafond annuel fixé à :

    • Rs 96 000, plus des frais de Rs 150 000 maximum, si ces étudiants optent pour des établissements ici,
    • Rs 300 000 par an pour ceux qui se rendront sous d’autres cieux.