Ils ont un chromosome en plus, les trisomiques n’en sont pas moins des citoyens à part entière. Le 21 mars marque la Journée mondiale de la trisomie 21. Placée, cette année, sous le thème de leur contribution à divers niveaux : écoles, lieux de travail, vie publique et politique, culture, médias, loisirs et sport.

La Down Syndrome Association a choisi de marquer l’événement à travers une cérémonie à la municipalité de Port-Louis. A cette occasion, l’association a sollicité le ministère de l’Egalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille pour que des activités soient organisées dans les centres communautaires pour les enfants trisomiques.

Présente à la salle du conseil, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus n’est pas restée insensible à cette demande.