L’ironie de la situation n’a pas échappé à Ashraf Buxoo. Alors que les pompiers étaient mobilisés sur le terrain durant les fortes averses et lors du passage de Berguitta, le head office des pompiers coulait. La caserne de Quatre-Bornes est également dans un piteux état. Ce qui fait dire au président de la GSEA Fire Fighter Cadre qu’il faut transférer ces deux unités ailleurs.

Ce syndicat des pompiers se plaint également d’équipements défectueux ou insuffisants. Tout comme il déplore leurs conditions de travail durant la période cyclonique. Il faudrait pouvoir assurer le ravitaillement en nourriture, mais aussi mettre à leurs dispositions des véhicules blindés, à l’exemple de ceux de la Special Mobile Force, pour les interventions en alerte cyclonique de classe 3, disent ces pompiers.