En l’absence de garanties écrites du ministre Sesungkur, la grève de la faim se poursuit. Ce dernier s’était rendu, hier, auprès des victimes de la chute du groupe BAI. Assurant que les paiements sont en cours au niveau du National Property Fund Ltd.

Les grévistes s’attendent toutefois à des garanties en écrit.

Si Salim Muthy salue le fait que des souscripteurs au plan Super Cash Back Gold sont en train d’être remboursés, il note cependant que ce n’est pas encore le cas, par exemple, pour des investisseurs de Bramer Asset Management.

Le porte-parole des grévistes veut mobiliser plus de victimes de SCBG et BAM au jardin de la Compagnie, demain. Son appel : que d’autres rejoignent ce mouvement de protestation, qui en sera à son 6jour, pour réclamer leur dû.

Et, partant, fassent monter la pression.

Rendez-vous est donné pour 10h, ce samedi 13 mai.