Une croissance soutenable sous-entend aussi de prendre en compte la question de l’environnement et de l’écologie. La commission dédiée à cette question au sein de Business Mauritius en discute depuis près d’un an et a présenté ses recommandations, le mercredi 16 mai, lors d’une table ronde. Des propositions qui ont aussi été soumises dans le cadre des consultations prébudgétaires.

L’une des priorités est la mise en place d’une filière de gestion des déchets, explique Philippe Espitalier-Noël. Toutes les parties prenantes, poursuit le président de la commission, doivent travailler vers recyclage, le tri sélectif, une collecte correcte…

Business Mauritius suggère ainsi de créer un réseau de déchetteries, gérées par des PME, mais aussi de faire du tri sélectif sur une base pilote. Les groupes IBL, Rogers, Eclosia, Leal et Rose Hill Transport ont été approchées, notamment pour le tri des déchets électroniques et électriques, des huiles usées, du carton et du papier.

 

Si vous voulez revoir l’intégralité des échanges, c’est ici: