« Nous voulons être partie prenante de cette initiative internationale dans le contrôle des armes à travers le monde », affirme Om Kumar Dabidin. Le Permanent Secretary du bureau du Premier ministre assistait, ce matin, à un atelier organisé par l’International Committee of the Red Cross. Celui-ci porte sur la mise en œuvre du Traité international sur le commerce des armes, dont Maurice est signataire depuis juillet de cette année.

Pour être en conformité avec ce traité, mais aussi pour « renforcer la capacité de contrôle de la police sur le mouvement des armes légères  et des armes en transit », explique le PS, la Firearms Act sera amendée. Les modifications à y être apportées étaient justement à l’étude durant cette session de travail qui a réuni officiers des douanes, du port, de la police, de l’unité antiterroriste et l’ensemble des acteurs concernés par l’application du Traité. La National Coast Guard Act pourrait aussi être amendée.

Pour Christoph Vogt, « les autorités mauriciennes ont déjà en place tous les éléments de contrôle, que ce soit maritime ou douanier ». Réguler les armes, souligne celui qui dirige la délégation régionale de l’ICRC, permet de « réduire les souffrances » d’un certain nombre de populations.

Photo : Sarah Swart, Regional Legal Adviser de l’ICRC,Om Kumar Dabidin, Permanent Secretary – PMO, et Christoph Vogt, Head – ICRC Regional Delegation.