Le bilan de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) pour l’année 2017 a été très positif mais le combat continue, selon son président Reeaz Chuttoo. L’introduction du salaire minimal, l’embauche sur une base permanente des femmes cleaners après la grève de la faim du mois d’octobre, tels sont les missions accomplies de la CTSP. Néanmoins, le combat de la CTSP se poursuivra en 2018 en réclamant l’introduction de négociations sectorielles. Comme c’est le cas actuellement dans la construction, explique Chuttoo.

Plusieurs autres objectifs sont à l’agenda dont la mise en place d’une autorité pour la gestion des écoles spécialisées pour les enfants autrement capables, avance la centrale syndicale. Qui déplore la façon de faire de certaines organisations non gouvernementales envers leurs employés. La CTSP continue également de militer en faveur d’un Portable Severance Allowance Fund.