L’arrestation, hier, d’une quarantaine de travailleurs étrangers en situation irrégulière n’est qu’« un show », estime Reeaz Chuttoo. Il n’y a qu’à voir, dit-il, les nombreux lieux et en pleine ville où des travailleurs étrangers exercent des « non skilled jobs », contrairement aux dispositions légales.

Cette catégorie Le secrétaire général de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) dénonce aussi le fait que des contracteurs chinois préfèrent employer des Népalais et des Bangladais à la place de Mauriciens.

Suite à l’entrée en vigueur de 8 Remuneration Orders, fin 2016, qui viennent déréglementer les salaires dans les secteurs concernés, affirme la CTSP. Ce syndicat a déposé plainte auprès du Bureau international du travail.

La CTSP réitère la nécessité d’amender les lois du travail, qui favorisent l’exploitation de la main-d’œuvre locale. Elle avait d’ailleurs organisé dans ce cadre, début février, une marche pour la 8année consécutive.

Le syndicat a écrit au Premier ministre pour lui rappeler ses responsabilités mai aussi les engagements pris envers les travailleurs durant la campagne électorale de 2014.

Il a aussi adressé un courrier aux parlementaires où est souligné le « cas unique de Maurice au palmarès de la surexploitation des travailleurs ».

La CTSP prévoit une manifestation, le 10 mars prochain, à 14h30, à Rose-Hill, jusqu’au monument des travailleurs.