L’Etat est complice du patronat dans le « licenciement sauvage » des travailleurs, soutient la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). Cela par le biais de conditions en défaveur des employés qui doivent se présenter devant un comité disciplinaire, explique le syndicat.

Ces travailleurs, explique Reeaz Chuttoo, secrétaire de la CTSP, ne peuvent préparer correctement leur défense. Or, fait-il ressortir, il suffirait d’une décision « administrative » du ministère du Travail pour rectifier le tir.

Les requêtes au ministère de Soodesh Callichurn sur cette question sont cependant restées lettre morte.

D’où la décision de la CTSP de se tourner, après la lecture du Budget 2016-2017, vers la Cour suprême.

La CTSP juge également anticonstitutionnel le fait qu’un employé licencié n’ait pas droit à des indemnités. Le syndicat réitère sa proposition pour la mise sur pied d’un Portable Severance Allowance Fund.

Jane Ragoo, présidente de la CTSP, a évoqué pour sa part les 14 Remuneration Orders en suspens depuis 2013.

Photo : Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo, respectivement présidente et secrétaire général de la CTSP.