Sur le long terme, l’un des grands défis auxquels Maurice aura à faire face est sa croissance démographique en baisse. C’est l’un des points soulevés par la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI), ce 30 mars, lors de son assemblée générale annuelle.

Si la tendance d’un faible taux de natalité se maintient, estime Azim Currimjee, la population de Maurice pourrait tourner autour de 800 000 d’ici 2100. Contre quelque 1,3 million actuellement.

Pour remédier à cela, le président de la MCCI prône l’ouverture du pays. En encourageant notamment retraités, cadres et étudiants étrangers à s’installer à Maurice.