Une fois n’est pas coutume. Le Cardinal Maurice Piat revient, pour le carême catholique 2018, sur les 50 ans d’indépendance de Maurice. L’évêque de Port-Louis livre sa «relecture» du demi-siècle d’histoire passée, mais aussi ses rêves pour celui à venir. Il souligne également «deux grands dangers» pour notre société : la crise écologique et les inégalités entre riches et pauvres qui se creusent davantage.

«La démocratie se dévalue», affirme le Cardinal Piat, pour qui l’une des causes est l’absence de régulation des partis politiques. L’homme d’église déplore ainsi le fait qu’en dehors des périodes électorales, il y ait «peu de dialogue social». Et de citer l’exemple du projet Metro Express : les explications aux habitants concernés par le tracé sont arrivées après coup.