C’est le match dans le match entre le Remake de 2000 et le gouvernement. Selon les spécialistes de la question dans les deux camps, le vote musulman sera crucial pour toute alliance souhaitant remporter les prochaines élections générales.

Chacun y va donc de son offre pour convaincre cet électorat qui a légèrement ‒ mais décisivement ‒ penché en faveur du Parti travailliste depuis 2005. Notamment grâce à la présence de Rashid Beebeejaun au poste de Deputy Prime minister de Navin Ramgoolam.

Conscient qu’il doit « réparer une erreur commise à l’égard d’une communauté en 2005 », Paul Bérenger a promis à l’assemblée des délégués mauves du 16 février que certaines mesures seront prises dans ce sens. La première devrait être la promotion éclair de Reza Uteem au 3e rang d’un futur gouvernement MSM-MMM. Le juriste avait tenu tête à Beebeejaun dans son fief de Port Louis Sud/Centre (No 2) en talonnant  le vétéran (8617 votes contre 8245) lors des élections de mai 2010.

Lors de la conférence de presse du Remake de samedi, Bérenger a également fait une annonce loin d’être anodine. Il a en effet expliqué que si l’alliance MSM-MMM revient au pouvoir, elle fermera la représentation diplomatique de Maurice en Malaisie et ouvrira une « ambassade full fledged » en Arabie Saoudite.

L’autre député de la circonscription numéro 2, le travailliste Abdullah Hossen, n’a pas manqué de dénoncer ce qu’il considère être les manœuvres du Remake de 2000 pour remonter dans l’estime d’une communauté musulmane pour laquelle il n’a « pas de respect ».