Où en sont les divers projets mis en place pour réduire les risques face aux catastrophes ? La Commission nationale de l’environnement s’est réunie, le lundi 17 septembre, pour passer en revue les différents dossiers en cours.

Il a notamment été question du développement, d’ici fin 2019, d’une «danger zoning map», au coût de Rs 17,5 millions, qui répertorie notamment les 15 régions les plus à risque d’être inondées. L’imagerie aérienne 3D sera également mise à contribution pour une cartographie de Maurice et de Rodrigues. Le système, au coût de Rs 40 millions, doit être livré d’ici mars 2019. L’appel d’offres est en cours.

Ces deux outils technologiques seront particulièrement utiles au National Disaster Risk Reduction and Management Centre pour l’évaluation de l’ampleur des dangers en cas de catastrophe, fait-on comprendre au bureau du Premier ministre.

La pose de revêtements de roches de protection le long des côtes suit son cours à 13 endroits du littoral. Les travaux effectués à Grand-Baie et Case-Noyale, au coût de Rs 8,5 millions et Rs 17 millions, s’achèveront en octobre et novembre. A Baie-du-Tombeau, où des «boat ramps» sont également en construction, le chantier – dont la dotation budgétaire est de Rs 37,8 millions – s’achèvera en avril 2019.

A Port-Louis, une enveloppe de Rs 500 millions a été dégagée pour divers travaux d’infrastructures afin de minimiser les risques d’inondation. Il s’agit, entre autres, de la réhabilitation de canaux et de ponts, de l’élargissement de cours d’eau et de rivières ou encore de l’aménagement de drains, notamment le long de la Montagne des signaux pour évacuer l’eau de pluie.

A Chitrakoot, la phase deux des travaux, initiée en 2017 et au coût de Rs 40 millions, est achevée. La première phase, au coût de Rs 16 millions, avait été initiée en 2014. Des drains ont été construits, des cours d’eau et des drains pour l’évacuation d’eau pluviale réhabilités.