C’est un long combat qui porte enfin ses fruits. Les veuves d’ex-employés du port auront droit à une allocation trimestrielle. Celle-ci est prise en charge à parts égales par la Mauritius Ports Authority et la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL).

Chaque veuve recevra Rs 1 500 chaque trois mois, explique Gassen Dorsamy, Managing Director de la CHCL. Et ce jusqu’en 2021.

Ces femmes ont été soutenues dans leur combat par l’Observatoire de la démocratie. Des membres de celle-ci étaient à leurs côtés, en août dernier, quand elles étaient descendues dans les rues pour réclamer leur dû.