Après que l’accès à une boîte de nuit a été refusé à un couple d’homosexuels, le Collectif Arc-en-ciel a décidé de passer à l’offensive. L’organisation a établi une charte afin d’éliminer les discriminations de genres et d’expressions destinée aux établissements de nuit. Le collectif encourage actuellement les discothèques à s’engager à respecter cette charte. Deux l’ont déjà adoptée. Soit Insomnia, à Grand-Baie, et Shots, à Flic-en-Flac.