Boni de présence dû depuis février, des arriérages datant de juin et bientôt de septembre impayés… Cela à cause d’un manque de financement selon la direction. La Casino Employees Union est montée au créneau aujourd’hui pour dénoncer cette situation qui n’a, selon elle, que trop durer. D’autant que, selon son vice-président Rajen Gopaul, provision avait été faite, en 2012, pour que le paiement des réajustements salariaux soit effectué en cinq tranches.

Le syndicat des employés des Casinos de Maurice déplore également des conditions de travail « inhumaines », des licenciements injustifiés ainsi que le non-respect des droits des travailleurs. Et de s’interroger sur la nécessité pour les employés de passer des entretiens pour la réouverture du casino de Trou-aux-Biches, qui prendra ses quartiers au centre de conférences de Grand-Baie.

La Casino Employees Union reste mobilisée. Et prévoit un grand rassemblement le 3 octobre à Curepipe. Syndicats et travailleurs « opprimés », indique Eddy Benoit, président de ce regroupement, sont invités à les rejoindre.