Follow Us On

Slider

«Si le MMM fait son mea culpa» et revient vers une idéologie gauchiste, une alliance pourrait être envisagée, a indiqué Kugan Parapen. Mais «il n’y aucune indication» que les mauves seront «à nouveau aux côtés des travailleurs pour les défendre», a ajouté le porte-parole de Rezistans ek Alternativ (ReA). Le parti au papillon a, certes, été approché par des formations «traditionnelles». Mais ce n’est pas ce qui intéresse ses membres ou son comité national, assure Parapen.

Si rapprochement il y a, ce sera avec des partis de gauche. «Tradisionel nou pa le», réaffirme Parapen. Non échaudé par ses résultats à la partielle de 2017 à Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 8), l’analyste financier y briguera de nouveau les suffrages.

Les prochaines législatives sont «les plus ouvertes depuis l’indépendance», estimait Parapen hier à la mi-journée, lors de la conférence de presse de ReA à Moka. «Bien malin celui qui pourra en prédire les résultats», disait-il alors, en s’appuyant sur les dires des partis traditionnels que chacun ferait cavalier seul. Depuis, une alliance Ptr-PMSD-MP a été confirmée… par le Mouvement patriotique, mais sans Alan Ganoo et Tania Diolle.

Facebook Comments