Elle était l’invitée d’honneur de la cérémonie de lever du drapeau à l’école du gouvernement de Camp Thorel. Kobita Jugnauth se réjouit de la «ferveur» qui marque les 50 ans d’indépendance du pays et du sentiment de fierté qui anime nos concitoyens.

Maurice est un «exemple», ayant surmonté de nombreuses difficultés en un demi-siècle, note la première dame. Mais il nous reste encore du chemin à faire, dit-elle.

Interrogée sur l’affaire Gurib-Fakim, Kobita Jugnauth s’est cantonnée à un : «Pas de commentaire.»

(Images via mobile)