Il dit n’avoir fait que son « devoir de citoyen » en portant plainte à la Commission anticorruption contre un cas allégué de pot-de-vin au ministère de la Jeunesse et des Sports. Entendu une nouvelle fois par l’Independent Commission against Corruption (ICAC), ce mardi, Ahmad Hossen Khudurun a fourni aux enquêteurs des éléments afin de les aider à authentifier la bande sonore qu’il a versée au dossier.

Pour l’avocat de Khudurun, Faizal Boodhoo, l’audition de son client s’est passée dans de bonnes conditions. Il s’attend donc à ce que les enquêteurs agissent sur la base des renseignements obtenus. Le juriste explique toutefois que son client sera à nouveau auditionné par l’ICAC une fois que la bande sonore qu’il a remise aux enquêteurs aura été retranscrite.