Il ne fait plus du tout rire. Partie intégrante du folklore électoral depuis quelques années, Danrajsingh Aubeeluck a aujourd’hui dévoilé un autre visage, plus désagréable, voire violent. Présent au bureau du commissaire électoral pour l’enregistrement de son parti, le leader du Party Malin s’est emporté contre Irfan Abdool Rahman.

S’entêtant sur un problème de carte d’identité de l’un de ses candidats qui posait problème, Danrajsingh Aubeeluck a insisté fortement sur le fait que le commissaire électoral n’assume pas correctement son rôle. Allant jusqu’à l’accuser de toutes sortes de turpitudes. Alors qu’Irfan Abdool Rahman a tenté de le calmer, Danrajsingh Aubeeluck s’est emporté de plus bel, s’en prenant non seulement au commissaire électoral et à son personnel mais aussi aux policiers présents dans la salle d’enregistrement.

[Lire la suite de cette affaire ici]