«Il y a une détérioration des relations entre le pouvoir et la presse.» C’est sur ce constat de Pravind Jugnauth que sa réunion avec les principaux responsables des médias du pays a démarré ce vendredi.

Pendant une heure, Pravind Jugnauth a surtout écouté le constat dressé par les patrons de rédactions. Les uns ont déploré la manque de structure dans la communication du gouvernement tandis que d’autres ont insisté sur le respect mutuel qui doit prévaloir entre journalistes et le pouvoir.