La relation avec l’Inde s’est renforcée durant le mandat d’Abhay Thakur en tant que Haut-commissaire à Maurice. C’est d’ailleurs avec son soutien, a rappelé Pravind Jugnauth, que la Grande péninsule a financé d’importants chantiers actuellement en cours. A l’instar de celui du Metro Express.

Le Premier ministre assistait à une cérémonie en l’honneur du départ du haut diplomate, le mercredi 26 décembre au centre Indira Gandhi pour la culture indienne. Le principal concerné sera à la tête de la chancellerie indienne à Abuja, au Nigéria, d’ici quelques jours.

Abhay Thakur n’a pas, non plus, manqué de souligner ce partenariat accru. Que ce soit pour la construction du métro léger, du bâtiment de la Cour suprême ou encore de logements sociaux. Il a dit sa joie «d’avoir contribué à un certain nombre de projets de développement» mis en chantier avec l’Inde mais aussi ses regrets de ne pouvoir les voir aboutir. Cette collaboration est «sans précédent», a-t-il fait ressortir.

 «Je quitte Maurice avec un sentiment sincère du devoir accompli même si je pense qu’il y a encore fort à faire», a déclaré le haut diplomate. «Je voudrais dire merci à tous les dignitaires et amis de la sphère politique qui ont été ouverts à mon égard et généreux de leur temps», a poursuivi Abhay Thakur. Qui se dit «reconnaissant envers mes supporteurs et même quelques détracteurs».

La relation avec Maurice se poursuivra peut-être mais autrement, a laissé entendre le diplomate. Des Mauriciens l’ont sollicité pour aider à développer la coopération avec le Nigéria dans des domaines comme l’investissement, les produits pétroliers et le cinéma. «Je garderai les yeux et les oreilles ouverts sur de telles possibilités. Après tout, Maurice fait maintenant partie de moi», a noté Abhay Thakur.