Follow Us On

Slider

Le Budget 2017-2018 recelait tant de promesses pour les artistes. Mais beaucoup d’entre elles demeurent au stade d’«intentions», déplore l’Association des auteurs compositeurs mauriciens (AACM).

Un National Art Fund certes mis sur pied mais réduit au stade de «fantôme». Une médiathèque pour les artistes… inexistante. Un village des artistes au lieu dit Batterie l’Harmonie… dont on n’a même pas vu les plans. Permettre aux artistes de se produire sur la Mauritius Broadcasting Corporation et d’être rémunérés.  Ce sont là quelques-unes des propositions que Pravind Jugnauth avait retenu.

L’AACM a donc boudé la consultation prébudgétaire avec le Premier ministre et ministre des Finances, la semaine dernière. Le gouvernement dit croire au potentiel du secteur de la création mais peine à le soutenir, s’insurge Zanzak Arjoon. Qui réclame, dans la foulée, l’introduction de la copie privée et la révision, à la hausse, des tarifs accordés aux artistes pour la diffusion de leurs œuvres.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Propos de Mohamed contre la Speaker : Le cas référé au DPP

Le Deputy Speaker, Sanjeev Teeluckdharry a donné son ruling au Parlement ce mardi. Shakeel Mohamed a tenu des propos contre la...

Close