Le Premier ministre n’a pas les mêmes compétences pour le créole mauricien. De son propre aveu : «Mo ena boukou pou aprann pou koz Kreol kouma bizin», a affirmé Pravind Jugnauth.

Le Premier ministre était, ce mercredi 22 août, au lancement de «Zistwar depi enn bob afrikin». L’ouvrage, qu’il ne connaissait pas, est une réédition-réadaptation des Essais d’un bobre africain signés François Chrestien, considérés comme le premier texte littéraire en créole mauricien.

Arnaud Carpooran, président de la Creole Speaking Union et collaborateur sur cette réédition, a de nouveau plaidé pour que le kreol trouve enfin sa place dans le milieu institutionnel. Pravind Jugnauth a réitéré son engagement à cela, indiquant toutefois qu’il faut procéder «par étapes».