Une ministre et un Deputy Speaker incriminés par le rapport Lam Shang Leen ? Cela méritait une action urgente, insiste Pravind Jugnauth. Roubina Jadoo-Jaunbocus et Sanjeev Teeluckdharry, indique le Premier ministre, contestent tous deux les conclusions de la commission d’enquête sur les drogues à leur sujet. Ils ont préféré «step down» pour se défendre.

A ce stade, le Premier ministre ne prévoit pas de mesures urgentes. Du reste, un comité ministériel, qu’il préside, a été mis sur pied pour étudier le rapport et sa mise en œuvre. En parallèle, des enquêtes seront ouvertes concernant les policiers incriminés par le rapport Lam Shang Leen.

Ces deux démissions coup sur coup sont «un coup dur», reconnaît le chef du gouvernement. Elles sont toutefois nécessaires «par principe». Tout comme lui avait démissionné comme ministre en attendant que l’appel dans le cadre de l’affaire Medpoint soit entendu et le jugement rendu.

La Vice Prime minister Fazila Jeewa-Daureeawoo assurera l’intérim à l’Egalité des genres, a précisé le chef du gouvernement cet après-midi.