Rien ne dissuadera le gouvernement dans sa volonté de concrétiser le projet Metro Express. Quelques minutes après la signature du contrat de construction du Metro Express avec Larsen & Toubro (L&T), le Premier ministre a affirmé que l’entreprise indienne devra livrer le projet dans les temps et sans dépasser les Rs 18,8 milliards de budget allouées.

Egalement présent à la conférence de presse de présentation du projet final, Nando Bodha et Ravi Yerrigadoo ont tour à tour affirmé que ni des raisons techniques, ni des raisons juridiques ne pourront être invoquées par L&T pour dépasser la somme de Rs 18,8 milliards.

Effectuant la présentation des prévisions financières liées à l’exploitation du Metro Express, Georges Chung, conseiller au bureau de Pravind Jugnauth, a affirmé qu’avec l’équivalent de 26 900 allers-retours par jour, l’opération générera un cash flow positif dès la première année d’exploitation. Ainsi qu’un operating surplus de Rs 600 millions, dès la 7année d’exploitation. De quoi générer suffisamment de revenus, prédit Pravind Jugnauth, pour que Maurice honore tous ses engagements sur la ligne de crédit accordée par l’Inde pour le financement du Metro Express.