Le Premier ministre insiste : les provisions de la Judicial and Legal Provisions Act ne viennent pas brimer la liberté d’expression. Au contraire. Toutefois, celle-ci «n’est pas un chèque en blanc» pour calomnier, injurier ou médire d’autrui, souligne Pravind Jugnauth.

Revenant sur le cas de Shameem Korimbocus, qu’il dit ne pas connaître, le chef de gouvernement réaffirme qu’il n’y a pas eu d’intervention des autorités mauriciennes auprès de leurs homologues dubaïotes le concernant.

Une bande sonore qui circule depuis le samedi 10 novembre donne à entendre Showkutally Soodhun. Le député MSM serait intervenu pour que le Mauricien installé aux Emirats arabes unis ne soit pas déporté.

Le Premier ministre était à La Flora, le lundi 12 novembre, pour l’inauguration d’un «village hall». Egalement présent dans ce village du Sud, Maneesh Gobin s’en est pris à l’opposition. L’Attorney General a fustigé l’opposition. Alors que celle-ci clame que le gouvernement attaque la liberté d’expression, c’est ce même gouvernement qui a concrétisé la diffusion des travaux parlementaires, créé l’Online Citizen Support Portal ou encore installé les bornes Wi-Fi installées à travers l’île.