Pravind Jugnauth affiche la prudence sur l’affaire de carte de crédit accordé à Ameenah Gurib-Fakim par le Planet Earth Institute. Les documents bancaires publiés par l’express doivent être authentifiés, affirme le Premier ministre. «Je ne peux pas me prononcer, d’autant que la Présidente a lancé un ultimatum», a-t-il déclaré à l’issue du bureau politique du MSM, ce samedi 3 mars.

Seule Ameenah Gurib-Fakim est en mesure de dire ce qu’il en est, avance Pravind Jugnauth. «Je laisse le soin à la Présidente de s’expliquer», a indiqué le chef du gouvernement et leader du MSM. Qui estime cependant que chacun «doit faire de sorte, et dans toute action», de savoir ce qu’il fait. Et qu’il faut «prendre de nombreuses précautions quant à l’utilisation de certaines cartes» à cause des spéculations qui peuvent en découler.

Interrogé sur les propos du président du MSM Showkutally Soodhun sur cette affaire, Jugnauth note que chacun est libre de son opinion. Mais a indiqué qu’il préférerait qu’il n’y ait pas déclaration avant que la véracité des informations ait été établie.

Pour ce qui est de la motion de blâme contre la présidente de la République, le Premier ministre dit ne pas en avoir encore pris connaissance. Elle sera débattue, assure-t-il, au sein du MSM mais aussi du comité parlementaire. La rentrée des élus à l’Assemblée nationale est maintenue au 27 mars.