Follow Us On

Slider

Le gouvernement du Sénégal a résilié l’accord de non-double imposition avec Maurice le 18 juin dernier. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre au Parlement ce 17 septembre. «Le traité n’était pas équilibré, c’est pourquoi le Sénégal y a mis fin», a-t-il précisé.

Pravind Jugnauth a affirmé avoir profité de sa participation à la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), pour rencontrer le président du Sénégal, Macky Sall, afin d’enclencher de nouvelles négociations sur ce «double taxation avoidance agreement». Dans cette optique, un comité technique s’envolera pour Dakar du 4 au 8 novembre.

Reza Uteem a interrogé le chef du gouvernement sur les possibles pertes de recettes pour le Sénégal derrière cette résiliation. Cette question a été soulevée lors de sa rencontre avec le président sénégalais, a souligné Pravind Jugnauth.

Celui-ci s’est emporté face au député mauve qui insistait sur les répercussions de cette annulation sur le secteur des services financiers mauriciens ainsi que la réputation du centre financier mauricien. Des traités de non-deouble imposition fiscale ont été résiliés sous plusieurs gouvernements, comme en 2004 avec l’Indonésie sous le régime MSM-MMM, a rappelé le ministre des Finances. Depuis, aucun effort n’a été fait pour reprendre les négociations, a-t-il ajouté.

Qui était le ministre des Finances à l’époque ? a alors rétorqué Reza Uteem, piqué. Le mauve Sushil Khushiram, le ministre du Développement économique et des Services financiers, a répliqué Pravind Jugnauth.

Facebook Comments