Il reconnaît des «manquements» de la part de «certains camarades». Mais Mahen Jhugroo goûte peu que le leader du Parti travailliste veuille «donner des leçons de moralité» dans le sillage de l’affaire Tarolah. Navin Ramgoolam, ne manque pas de rappeler le ministre des Collectivités locales, traîne ses propres casseroles. Et a notamment menti dans l’affaire Roches-Noires, dans laquelle il est poursuivi.

La leçon viendra finalement de Jhugroo lui-même. «Nous devons savoir nous comporter comme des ‘honorable members’», a-t-il déclaré à l’assistance présente à Rose-Belle, ce mardi 3 octobre. «Fode pa nou derape.»

Le ministre n’a pas voulu commenter plus avant les affaires qui secouent le gouvernement. Mais ceux trouvés «fautifs» auront à assumer leurs responsabilités, dit-il.

Mahen Jhugroo était à Rose-Belle pour la cérémonie de pose de la première pierre d’une caserne de pompiers. Tout comme la Parliamentary Private Secretary Sandhya Boygah ainsi que le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun.