Il sera à Agalega le 2 mai prochain. Mahen Jhugroo, ministre des Collectivités locales et des îles éparses, y effectuera une mission aux côtés de son collègue à l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun.

La construction d’une piste d’atterrissage et d’une nouvelle jetée dans l’archipel, soutient Mahen Jhugroo, se fait avec le soutien de l’Inde car c’est un « pays ami ». Il est « complètement faux » de dire, poursuit le ministre, que Maurice cède sa souveraineté sur l’archipel contre une aide financière.

Cela relève, insiste Mahen Jhugroo, de la « propagande ».

Suite à la mission de Jhugroo en Inde, en février dernier, il ressort que les travaux devraient prendre fin courant 2018.

La nouvelle jetée viendra faciliter le débarquement de marchandises. Des bateaux de croisière pourront aussi accoster. Le ministre estime ainsi que l’Outer Island Development Corporation doit réfléchir au développement de l’écotourisme sur l’archipel.

Outre l’ouverture d’Agalega sur le monde, Jhugroo souhaite aussi que les Mauriciens puissent y avoir accès. Les deux îles pourraient être une destination de vacances, explique-t-il.

Lors de sa visite la semaine prochaine, Seeruttun et Jhugroo rencontreront les habitants et visiteront l’hôpital, l’école, les plantations de cocos et feront un constat des différentes infrastructures et véhicules sur l’archipel.

Photo (de g. à dr.): Georges Henry Jeanne, Permanent Secretary aux Collectivités locales, Mahen Jhugroo, ministre, et Viadianand Bhantoo, chairman de l’Outer Islands Development Board.