La ministre de l’Egalité des genres a fait cette requête «pour le bien-être de l’athlète». Roubina Jadoo-Jaunbocus a demandé que Kaysee Teeroovengadum soit «tenu à l’écart» de l’athlète Jessika Rosun. Celle-ci allègue que celui qui était encore chef de mission de la délégation mauricienne a eu des gestes indécents à son égard, la semaine dernière. La lanceuse de javelot est à Gold Coast, en Australie, pour les Jeux du Commonwealth. Elle a porté plainte à la police ce mardi 3 avril.

Du côté du ministère des Sports, on indique que l’ex-chef de mission a été expulsé du village des Jeux suivant l’ouverture d’une enquête par la police de Queensland. Kaysee Teeroovengadum est également sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire.

Dans un premier temps, il avait été annoncé que Teeroovengadum avait démissionné comme chef de mission mais demeurerait au village des Jeux.

Jessika Rosun a complété sa déposition ce matin, déclare Rouben Mooroongapillay qui la représente. L’athlète reste concentrée sur sa compétition et son entraînement. Même si elle se retrouve seule, sans sa famille, face à cette situation. Si l’avocat salue la décision d’expulser l’ancien chef de mission, il estime cependant que le comité olympique aurait dû agir plus tôt, «pour préserver l’intégrité de l’enquête».

Il évoque également la crainte de représailles d’athlètes qui auraient été témoins de certains échanges entre sa cliente et Teeroovengadum.

La police de Queensland a entendu quelques témoins ce matin. Les auditions se poursuivront demain, avec le soutien d’un interprète. L’enquête est considérée comme une «priorité absolue», selon le n2 de la police de Queensland, cité par ABC News Online.

Le Chief Executive de la Commonwaelth Games Federation a été ferme. «Comme pour la triche, il y a zéro tolérance pour des comportements abusif de quelque nature», a-t-il fait ressortir, selon Reuters. Il n’y a aucune place pour cela aux Jeux du Commonwealth.

Le ministre Stéphan Toussaint a tenu une conférence de presse hier, durant laquelle une déclaration de Teeroovengadum a été lue. Les allégations dont il fait l’objet, dit Teeroovengadum, sont «infondées», rapporte ABC News Online ce matin.

L’ouverture officielle des Jeux du Commonwealth est prévue pour ce 4 avril.