«Si le projet Metro Express se concrétise, sa démission et sa réélection ne signifieront rien.» L’analyse de Jack Bizlall suivant la démission de Roshi Bhadain comme député de Belle-Rose/Quatre-Bornes est sans appel.

L’animateur du Muvman Premye Me va plus loin : si le leader du Reform Party retrouve son siège, «il devra faire une révolte à Quatre-Bornes». A moins que Bhadain ne réintègre le gouvernement… car, note Bizlall, le bouillonnant politicien ne s’attaque ni à sir Anerood Jugnauth, ni à la politique du MSM, et il ne critique pas «en profondeur» un gouvernement auquel il a récemment appartenu.

Le Muvman Premye Me décidera, lors d’une prochaine assemblée à Quatre-Bornes, s’il compte aligner un candidat lors de la partielle qui aura lieu dans la circonscription no 18.