Trois heures depuis que les bureaux de vote ont ouvert leurs portes. Les citadins ont commencé à se rendre aux urnes mais le mouvement reste lent pour l’heure. Le commissaire électoral, Irfan Abdool Rahman, l’a reconnu lors de son passage, ce matin, à l’école du gouvernement sir Veerasamy Ringadoo. « Mais il est encore tôt », modère-t-il. Les bureaux de vote ne fermeront, en effet, leurs portes qu’à 18h ce dimanche.